Le Népal

NEPALPRESENTATION

NEPAL

Superficie : 147 181 km2

NB d’habitants : 30 millions

PIB par habitant : 730 $ US

Nature de l’État : république fédérale nepal carte

Capitale : Katmandou

Langues : népali

Espérance de vie : 68 ans

Monnaie : Roupie népalaise

L’agriculture népalaise

80% de la population vit de l’agriculture et ses rendements représentent 40% du PNB. Le riz reste la principale céréale cultivée. Mais on trouve aussi des champs de millet, d’avoine, de maïs, de canne à sucre ou encore de café. Quant à l’élevage, il se compose de poulets, chèvres, moutons et buffles.

Le grenier du Népal est le Teraï, une région au centre du pays où sont produits la majorité des ressources agricoles.

La productivité pourrait être améliorée mais la faible utilisation de moyens technologiques modernes et le manque de fertilisants la freinent. Si le tracteur est de plus en plus utilisé dans les zones urbaines, c’est encore la charrue tirée par des buffles qui sert dans les campagnes plus éloignées.

Par ailleurs, le potentiel de développement de l’agriculture aurait atteint sa limite à cause de la densité de la population. En effet, environ 25% de la superficie du pays est recouverte de forêts.

Bon nombre de népalais pratiquent une agriculture vivrière, ne produisant parfois même pas en quantités suffisantes pour subvenir aux besoins de toute la famille.

L’alimentation au Népal ?

Le plat national est le Dal Bhat : du riz blanc avec des lentilles et leur jus (le dal), un curry de légumes (le tarkari) et un mélange d’ingrédients épicés (les achars).

Côté céréales, la polenta de millet peur remplacer le riz.

L’utilisation des épices ou plutôt des mélanges d’épices (massala) est récurrente et les plats souvent relevés.

Tout comme Inde et pour les mêmes raisons religieuses, une grande partie de la cuisine népalaise est végétarienne. La viande reste par ailleurs un met plus onéreux mais lorsqu’on la cuisine c’est souvent du poulet, du mouton ou parfois de la chèvre.

La cuisine tibétaine est aussi très répandue au Népal. On trouve surtout les fameux momos, sortes de raviolis fourrés à la viande ou aux légumes, servis bouillis ou frits. De même, vous trouverez facilement des nouilles tibétaines accommodées de légumes et de viande (thanthuk), plus rarement le plat traditionnel tibétain (gyacok), délicieux. Ce dernier est servi au centre de la table et est composé de nouilles de riz, de légumes, de champignons de montagne et de viande. On l’accompagne de riz, de pain tibétain et de momos.

A l’heure du goûter, les népalais peuvent grignoter du maïs éclaté et sauté à la poêle, du soja grillé, des samossas ou encore des nouilles.

Côté dessert, à part quelques gâteaux sucrés, les népalais n’en consomment pas à la fin du repas.

Le thé ou « tchai » en népali est la boisson la plus répandue. Il se boit avec des épices et du lait.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *